image par default

Définition du reporting RSE

Dans un monde en permanente évolution, les entreprises prennent de plus en plus conscience de leur responsabilité vis-à-vis de la société, c’est pourquoi on parle de Responsabilité Sociétale des Entreprises.

Par ailleurs, l'évolution réglementaire et la volonté de transparence souhaitée par les différentes parties prenantes incitent les entreprises à prendre en compte des critères permettant de suivre et mesurer les impacts de leur activité sur l'environnement et la société, en complément des historiques et traditionnels indicateurs économiques. Ces différents critères et indicateurs peuvent ainsi être inclus dans le rapport annuel d'activité ou dans le reporting RSE réglementaire puis être communiqué de manière ouverte et transparente aux différentes parties prenantes et au grand public dans un rapport RSE.
Pour cela, plusieurs référentiels nationaux et internationaux cadrent les grandes lignes directrices et les indicateurs RSE permettant de réaliser ce reporting extra-financier.

  • Exemples de référentiels :

    • Norme ISO 26000
    • Global Reporting Initiative (GRI)

Pourquoi mettre en œuvre un reporting RSE ?

Outre la volonté proactive des entreprises à faire de la RSE un pilier central de leur développement et de leur croissance durable, un cadre réglementaire fixe le périmètre et les objectifs à tenir pour les entreprises légalement concernées par la mise en œuvre de leur reporting RSE.
Premièrement, la loi NRE (mai 2001), fixe que les sociétés françaises cotées doivent présenter des informations sur les impacts environnementaux et sociaux de leurs activités, et cela dans leur rapport annuel d'activité, conjointement à leurs informations comptables et financières.
Depuis, et faisant suite au Grenelle de Environnement, le décret d'application de l'article 225 est paru le 24 avril 2012 sous la dénomination Décret 2012-557 relatif aux obligations de transparence des entreprises en matière sociale et environnementale.
Aujourd’hui, les entreprises en SA, SCA et SE dont le CA net ou le total du bilan est supérieur à 100 millions d’euros et qui emploient plus de 500 salariés doivent publier des indicateurs RSE. La revue des informations par un organisme tiers indépendant (OTI) sera obligatoire sur l’exercice clos au 31 décembre 2016 pour toutes ; elle l’est déjà pour les sociétés cotées depuis 2012.
 

Comment mettre en place un reporting RSE ?

Les consultants experts de Portail RSE vous proposent un accompagnement dimensionné sur mesure selon votre contexte, le degré de maturité de votre organisation et sa typologie :

  • Diagnostic initial

    • Cadrage des enjeux et objectifs ainsi que du périmètre
    • Analyse de l'existant (bonnes pratiques, données documentaires, focus groupe)
    • Identification des parties prenantes et de la sphère d'influence
  • Conception, Elaboration

    • Définition du contenu et de son organisation
    • Elaboration du référentiel et des indicateurs
    • Conception de la méthodologie de collecte
  • Mise en œuvre

    • Collecte
    • Traitement des données
    • Rédaction du rapport
    • Publication
  • Amélioration continue

    • Evaluation de l'impact du rapport
    • Automatisation du processus : périodicité des campagnes de collecte, contributeurs, échantillonnage, workflow, contrôle de cohérence.
    • Déploiement logiciel : venez consulter les informations concernant le logiciel d'aide au reporting RSE
image par default