Concentration de gaz à effet de serre en 2011 : nouveau record

Les concentrations de gaz à effet de serre ont battu de nouveaux records en 2011, annonce mardi l'Organisation météorologique mondiale (OMM).

Ce n'est pas moins de 375 milliards de tonnes de carbone qui ont été rejetées dans l'atmosphère sous forme de dioxyde de carbone depuis le début de l'ère industrielle en 1750, surtout à cause de l'exploitation des combustibles fossiles , précise l'OMM dans un communiqué diffusé sur son site Internet. Environ la moitié de ce CO2 demeure dans l'atmosphère, le reste étant absorbé par les océans et la biosphère terrestre.

"Ces milliards de tonnes de dioxyde de carbone rajoutées à l'atmosphère vont y rester pendant des siècles, accentuant le réchauffement de notre planète et se répercutant sur tous les aspects de la vie de la terre, et les émissions futures aggraveront encore la situation", a déclaré le secrétaire général de l'OMM, Michel Jarraud, dans ce communiqué.

La part des gaz à effet de serre dans la capacité de l'atmosphère à retenir la chaleur s'est accru de 30%. On appelle ce phénomène le forçage radiatif. Le dioxyde de carbone a contribué pour quelque 85% à cette hausse.

La teneur de l'atmosphère en CO2 a atteint 390,9 parties par million en 2011, ce qui représente 140% de ce qu'elle était à l'époque préindustrielle (280 parties par million).

Ces chiffres sont publiés à quelques jours de la conférence de Doha sur les changements climatiques, du 26 novembre au 7 décembre.