Le développement durable au coeur des objectifs du Millénaire en Afrique (OMD)

Le rapport 2012 sur l'évaluation des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD ) en Afrique qui vient de paraître, trois ans avant 2015 l'année butoir pour la réalisation des OMD , serait décisif pour les perspectives d'un développement durable en Afrique. Il a été conjointement préparé par la commission de l'Union Africaine (CUA) et la Commission économique des Nations Unies pour l'Afrique (CEA), la Banque africaine de développement (BAD) et le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Le rapport donne une vue d'ensemble des progrès réalisés grâce aux programmes de développement initiés sur le continent africain en phase avec les OMD. Ces progrès concernent l'ensemble des OMD, notamment l'élimination de l'extrême pauvreté et la faim, l'éducation primaire pour tous, la promotion de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes, un environnement durable et la mise en place d'un partenariat mondial pour le développement.

Le rapport mentionne que des progrès ont été réalisés dans ce sens. Entre autres performances, le rapport cite le taux net de scolarisation qui dépasse de nos jours les 80%. En outre, la promotion de l'égalité des sexes et l'autonomisation des femmes (Objectif 3) est en bonne voie dans l'ensemble des pays avec la présence progressive des femmes dans les différentes instances de décisions. Un autre élément important notable, c'est l'approvisionnement en eau potable qui s'est amélioré. De même l'environnement durable (objectif 7) se construit peu à peu en Afrique (avec la réduction par la plupart des pays de leur consommation en substances appauvrissant la couche d'ozone de plus de 50%).

Cependant, selon le rapport des insuffisances demeurent et l'atteinte de certains objectifs à l'horizon 2015 est incertaine. En effet, le rapport estime que, contrairement à la croissance démographique galopante, la pauvreté ne baisse que lentement et les opportunités de trouver un travail décent sont rares. En d'autres termes, l'élimination de l'extrême pauvreté (Objectif 1) connaît "du retard". Cette pauvreté est concentrée dans les zones rurales et touche les hommes et les femmes de manière inégale, et reste "élevée et répandue" en Afrique, justifie-t-il.

Par ailleurs, peu de pays ont élaboré à ce jour des plans de reboisement pour assurer la réalisation d'un environnement durable à l'horizon 2015. Les défis environnementaux restent donc nombreux, notamment pour faire face à "la diminution du couvert végétal" et aux aléas liés aux changements climatiques . Le rapport indique à ce sujet que la réalisation d'un environnement durable a un impact direct sur l'atteinte de la plupart des autres objectifs, et suggère la "préservation et la bonne gestion" de l'environnement comme "fondement essentiel" du développement durable et de la réduction de la pauvreté. Dans ce sens, le rapport recommande fortement l'intégration des principes de développement durable dans les politiques et programmes nationaux des pays africains pour inverser la tendance actuelle et éviter la perte croissante des ressources naturelles.