Les entreprises françaises mettent enfin le cap sur les ODD

image par default

Les Objectifs de Développement Durable, à atteindre d’ici 2030 et adoptés par 193 États membres de l’assemblée générale de l’ONU en septembre 2015, prennent compte de l’intégralité des enjeux du développement durable et s’appuient sur 5 piliers : planète, population, prospérité, paix et partenariats.
 
Voici les 17 objectifs :
1. Éradication de la pauvreté
2. Lutte contre la faim
3. Accès à la santé
4. Accès à une éducation de qualité
5. Égalité entre les sexes
6. Accès à l’eau salubre et l’assainissement
7. Recours aux énergies renouvelables 
8. Accès à des emplois décents
9. Innovation et infrastructures durables
10.  Réduction des inégalités
11.  Villes et communautés durables
12.  Consommation responsable
13.  Lutte contre le changement climatique
14.  Protection de la faune et de la flore aquatiques
15.  Protection de la faune et de la flore terrestres
16.  Justice et la paix
17.  Partenariats pour les objectifs mondiaux    
 
La feuille de route pour la mise en œuvre de ceux-ci doit impliquer l’ensemble des parties prenantes, notamment les entreprises qui ont un rôle clef à jouer et en même temps peuvent en bénéficier considérablement.
 
Pour les entreprises, les ODD simplifient le cadre d’action et de suivi en instaurant des objectifs reconnus, compréhensibles et identiques dans le monde entier. En outre, ils représentent une source importante d’opportunités économiques, par exemple l’amélioration du bien-être des salariés et de la réputation de l’entreprise vis-à-vis des concurrents et des investisseurs. Les ODD peuvent également indiquer des solutions innovantes et efficaces à long terme.
 
En France, les entreprises s’emparent progressivement des ODD- plus d’un tiers des entreprises SBF 120 mettent en place aujourd’hui des actions pour les prendre en compte. Les entreprises commencent à les intégrer dans leur démarche RSE (responsabilité sociétale des entreprises) en suivant les étapes ci-dessous :
 
1. S’informer et sensibiliser en amont leurs parties prenantes internes et externes aux enjeux des ODD.
2. Interroger leur stratégie au regard des ODD.
3. Fixer de nouveaux objectifs (sélectionner quelques-uns selon leurs priorités et leur cœur de métier).
4. Implémenter des mesures concrètes pour accomplir leurs objectifs.
5. Valoriser leurs actions contribuant aux ODD dans leur communication auprès des parties prenantes et dans leur déclaration de performance extra-financière.
 
En résumé, la prise en compte des ODD prend de l’ampleur parmi les entreprises, qui se rendent compte de nombreux avantages que cela peut leur apporter.